Le piano et la mondialisation

Alliances et marché mondial du piano Haut de gamme

Bösendorfer est aujourd’hui détenu mais respecté par la marque japonaise Yamaha.
On considère aujourd’hui Bösendorfer, avec Fazioli, comme l’un des seuls fabricants pouvant rivaliser avec les pianos Steinway & Sons de fabrication allemande.
Bösendorfer privilégie la fabrication d’un moindre nombre d’instruments, et dont de nombreuses caractéristiques diffèrent de celles des Steinway & sonsbosendorfer - suisse - switzerland - bosendorfer suisse Le marché mondial Haut de Gamme

Le marché du piano traditionnels est en pleine mutation, le marché Européen est en baisse depuis les années 1980 en quantité d’instruments neufs vendus, mais depuis quelques années le marché Chinois du piano est en très forte croissance,  ce pays a un très grand besoin d’approvisionnement en pianos et surtout en pianos de qualité.

La Chine ne fabrique pas pour le moment de pianos de grande qualité, et de ce fait ils adorent les pianos et les marques fabriquées en Europe et surtout en Allemagne.

La capacité de production totale de l’Allemagne est inférieure à la seule demande de la Chine, les fabricants limites volontairement le départ d’instruments pour ce pays à 30 à 50 % de la production, afin de satisfaire les clients historiques en Europe et dans le reste du monde.

De ce fait les plus grands groupes mondiaux et investisseurs Chinois rachètent depuis quelques années une grande partie du capital ( voir la totalité ) des meilleurs fabricants mondiaux, Steinways & Sons, Steingraeber & Söhne , Schimmel, Grotrian-Steinweg, Seiler, etc.
Ils sont actuellement tous en phase d’agrandissement des surfaces de production, de très gros investissements dans les usines historiques sont réalisés actuellement.

 

Pianos de Chine – Pianos made in China

La qualité des pianos d’origine chinoise suscite beaucoup de questions. La Chine est un vaste pays où sont produits la majorité des pianos dans le monde, tant pour le marché intérieur qu’extérieur.

Tous les pianos produits en Chine se situent dans la classe des prix bas. Leur qualité peut atteindre pour une partie d’entre eux la catégorie moyenne en présentant pour les meilleurs des caractéristiques de son et de toucher qui en font des pianos agréables. Ils ne peuvent cependant en aucun cas concurrencer les pianos certifiés de fabrication allemande que ce soit sur le plan de la sonorité, du toucher, de la qualité des matériaux, de leur mise en oeuvre et surtout de leur durabilité.

Le plus souvent, les usines chinoises livrent des pianos sans marque ou avec une marque de l’importateur ou du marchand. Souvent le nom utilisé est celui d’une ancienne marque allemande renommée, voire simplement un nom de consonance allemande, ou sonnant bien, pour entretenir la confusion. S’y ajoutent des mentions du type : design allemand, feutres allemands, sommier Delignit, Endkontrole – (contrôle final) in Germany, conçu par un bureau d’ingénieurs en Allemagne (!), voire des mentions made in Germany ou 100% fabriqué en Allemagne, mais n’ayant pas le label certifié made in Germany de l’association des fabricants allemands de pianos… Les marques sont par exemple Wendel Lung, Rittmüller, Essex (pour les distributeurs de Steinway), Feurich, etc.

piano chinois - feurich - rittmuller - pianos mad in china - piano charles kupfer

Parfois les têtes de marteaux, les chevilles, l’acier des cordes ou encore le bois des sommiers ou des pièces de mécanique sont importés d’Allemagne et la forte mise en évidence de cette origine, qui ne garantit rien sur la mise en oeuvre et accroit l’information trompeuse. Les stratégies de vente de pianos chinois varient avec chaque fabricant, chaque importateur, chaque marchand.

Ainsi, Yamaha. Reste à côté de tout cela, une des maisons de pianos qui gardent pieds sur terre. Ici les pianos sont choisis, sélectionnés, testés et suivis. La vente se fait en toute clarté sur l’origine, le niveau de qualité, l’attente du client. Le prix est correct et la garantie sérieuse.

Conclusion :

1. Bien se renseigner.
2. Ne pas croire aveuglément ce qui est écrit ou dit.
3. Comparer et ne pas hésiter à poser des questions
4. Se méfier de la moindre désinformation et de l’absence de traçabilité (lieu et fabrique d’origine, par exemple).

N’hésitez pas à venir me demander conseil avant d’acheter un piano. En tant que technicien de piano, je peux vous aider à y voir plus clair.

 

Références :

  1. Le marché mondial Haut de Gamme – Musique Galland http://www.musique-galland.fr
  2. Pianos de Chine – Pianos Esther – http://www.pianosesther.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*